Actualité Générale

Soucieux de vous permettre de percevoir les tendances de développement actuel dans le commerce de détail, nous avons sélectionné pour vous une série de publications qui permettent de construire l’avenir.

Près de 6 000 nouvelles boutiques en ligne, dont beaucoup dans l’Horeca

5 985 nouvelles boutiques en ligne ont été ouvertes en Belgique, soit une augmentation de 13 % l’année dernière.
Ce sont principalement les magasins physiques existants qui ouvrent une boutique en ligne, tandis que le secteur de l’Horeca voit également des opportunités dans le commerce électronique.

  • 31% des boutiques en ligne ont moins de 5 ans.
  • 8 % de la croissance est due à l’ouverture d’un canal en ligne par des magasins existants.

TRAVAUX DANS VOTRE RUE : Trois principales nouveautés sont discutés pour les dédommagements en cas de travaux sur la voie publique

Le Ministre de l’Economie, Willy Borsus envisage les modifications suivantes :

  • L’indemnité deviendra annuelle, elle remplacera le principe d’indemnité unique par chantier. Un commerce faisant face à un chantier s’étendant sur plusieurs années pourra être indemnisé plusieurs fois ;
  • Par unité d’établissement, et non pas par numéro d’entreprise (BCE) dans son entièreté. Une entreprise qui dispose de plusieurs sièges d’exploitation pourra bénéficier de la compensation pour l’ensemble de ses établissements ;
  • 100€/jour pendant maximum 70 jours sur une période d’un an (éventuellement renouvelable), à la place des 60 jours actuellement en vigueur.

La concurrence dans l’HORECA

Tendance 2022 :
DES CONCURRENTS SE DEVELOPPENT :

  • les supermarchés où l’on trouve de plus en plus de produits frais prêts à consommer, si possible élaborés sous les yeux des clients. Les grandes surfaces font aussi appel aux plateformes de livraison.
  • les frigos connectés dont l’ambition est de fournir le repas du midi mais également le repas du soir à emporter

Seule solution possible : se différencier par une offre individualisée qualitative et personnelle.

LE SECTEUR ALIMENTAIRE EST EN DIFFICULTÉ PAR MANQUE DE CO2

La fédération belge de l’alimentation Fevia et l’organisation sectorielle des brasseurs belges sont inquiètes. Le fait que la plus grande usine de CO2 d’Europe occidentale ait cessé ses activités au début de la semaine dernière pose un véritable problème pour le secteur alimentaire.

Il faut savoir que le dioxyde de carbone est utilisé dans la production d’un grand nombre de produits alimentaires. Cela va de la fabrication des boissons gazeuses et de la bière à l’étourdissement des animaux dans les abattoirs en passant par la congélation des aliments surgelés.

Pour l’instant, les difficultés sont encore limitées parce que l’arrêt de la production de CO2 est limité à une entreprise. Que se passera-t-il si d’autres usines de ce type s’arrêtent ?

L’avis des commerçants de votre secteur à Tournai

Donnez votre avis

12 + 1 =

Restez à l’affût des nouvelles de votre secteur !

Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter